Les qualités de l’Armen Paper

Le papier minéral d’Armen Paper est un papier résistant au temps et à l’eau. Il ne se déchire pas.

C’est une nouvelle matière complètement adaptée à tous les usages et ne nécessitant pas de plastification.

Présentation des qualités du Stone Paper en 9 images

  • 0% bois
  • 0% eau
  • Recyclable
  • 100% étanche
  • Eco circulaire
  • Moins de CO2
  • Ne coupe pas
  • Résistant
  • Contact alimentaire

Le papier de pierre d’Armen Paper est idéal pour :

  • Réaliser des emballages et des étiquettes autocollantes,
  • Concevoir des fonds cartographiques résistants aux conditions extrêmes

    (montagne, sous-marines…),

  • Créer des livres et carnets de notes,
  • Editer des calendriers et cartes de vœux, postales, de visites et correspondances,
  • Fabriquer des supports publicitaires et des catalogues de hautes qualités et durables,
  • Imaginer des jeux de sociétés, de cartes, de pliages et d’objets à créer,
  • Fidéliser ses clients avec de jolies cartes, douces et résistantes,
  • Innover avec des emballages alimentaires de nouvelles générations.

C’est un support privilégié pour les artistes et tous les professionnels qui recherchent un matériau pour leurs œuvres et ouvrages extérieures.

Twitter

Le #papierdepierre d'#ArmenPaper un support idéal pour réaliser des étiquettes pour identifier plantes & légumes
Une étiquette en papier de pierre résiste à l'eau et au mauvais temps. En plus, si elle est sale, elle peut être nettoyée très facilement

▶️ https://t.co/0MwyKnCqHM

La preuve par l’exemple 👍🏼

Pour la rentrée, pensez aux blocs et cahiers en papier de pierre d’@ArmenPaper 😍
▶️ https://t.co/0MwyKnCqHM

#PapierPierre #PapierMineral #StonePaper

Dernière actualité :

Le papier de pierre et l’économie cicrculaire

Actu.fr est un site informatif sur l’actualité des régions. Lorsqu’il fait le point sur la Bretagne, Actu.fr parle d’Armen Paper. En effet, c’est le mariage entre l’économie circulaire et l’innovation. Ce papier de pierre est  fabriqué à partir de déchets de carrière (80%) et de quelques bouteilles en plastique (20%). C’est un procédé innovant commercialisé par la start-up Armen Paper.